Enter your keyword

Ostéopathie et Orthodontie

Chloé Charpentier Ostéopathe DO

Ostéopathie et Orthodontie

Ostéopathie et Orthodontie

chloé charpentier osteopathe juan les pins antibes vence

Ostéopathie et orthodontie

Malgré que votre enfant soit le plus beau, et que ces éclats de rire illuminent vos journées, le verdict est tombé. Comme beaucoup il devra porter un appareil dentaire.

Mais avez-vous pensez à l’ostéopathie pour accompagner votre enfant durant le traitement orthodontique ? L’intérêt est de rééquilibré tous les troubles liés aux tensions induit par l’appareil dentaire. Venez dans mon cabinet à Vence ou Juan-les-pins/Antibes pour en discuter et mettre en place un traitement ensemble.

1.    Votre enfant ou ado a-t-il vraiment besoin d’un appareil dentaire ?

La question mérite d’être posée.

Le travail d’orthodontie sur les dents a en général 2 buts. Le premier est esthétique, et le second moins fréquent, est fonctionnel.

Pour parler plus simplement, la recherche d’un « joli » sourire motive plus souvent la démarche qu’un vrai trouble fonctionnel. Mais quels sont les troubles qui nécessite un appareil dentaire et pour quelles raisons ?

Troubles fonctionnels

  • Une béance
  • Les dents manquent de place
  • L’intercuspidation
  • Mauvais alignement des dents
Pourquoi ? Quel impact sur votre posture ?

Une mauvaise occlusion dentaire peut avoir des conséquences préjudiciables à long terme sur l’ensemble de l’organisme. En effet l’appareil dentaire exerce un point de pression.

Porter un appareil dentaire va modifier l’occlusion et l’intercuspidation des dents de votre enfant, c’est-à-dire l’emboîtement des dents du dessus et du dessous.

Il existe un lien étroit entre la posture et la manière dont les dents s’emboîtent. L’occlusion détermine la position de la mandibule (mâchoire inférieure) dans l’espace. Cette position influence la posture par le biais des chaînes musculaires qui parcourent le corps de la tête aux pieds. Une asymétrie de position de la mâchoire, même minime, peut entraîner une vrille de la posture, elle-même source de problèmes en particulier de dos.

2.    Les problèmes posés par le port d’un appareil dentaire

C’est un élément à ne pas prendre à la légère.

Un traitement orthodontique est un traitement long, s’étalant souvent sur une durée de 1 à 3 ans. Comme il s’agit d’un travail long, de grosses tensions s’installent sur les dents de votre enfant, et ont le temps de se propager un peu partout.

Les os et les muscles de son visage, ainsi que ses cervicales, épaules, et dos peuvent être touchés.

Aussi au moment du serrage des bagues, en général votre enfant pourra se plaindre de douleurs. En effet au moment du serrage des tensions peuvent apparaitre et se traduire par :

  • Céphalées ou maux de tête
  • Dysfonctionnement sur l’articulation de la mâchoire : mâchoire qui craque, douloureuse…
  • Difficulté de concentration,
  • Nervosité, irritabilité, sommeil perturbé, fatigue
  • Troubles visuelles
  • Problème de dos : douleurs vertébrales, apparition ou aggravation de scoliose

Juste une petite parenthèse sur les différents problèmes de dos que peut rencontrer votre enfant à la suite de la pose d’un appareil dentaire, notamment celui de la scoliose qui est très peu connu. En effet on dit que la scoliose apparaît pendant la croissance, ce qui est vraie mais elle est souvent déclencher ou aggraver à la suite de la pose d’un appareil dentaire. Parlons un peu de la scoliose pour comprendre pourquoi.

La scoliose

La scoliose est un mécanisme mal connu du grand public. La scoliose est une modification de la forme des corps vertébraux, mais cette modification ne peut se faire que sous un certain principe. En effet la scoliose résulte d’un phénomène de torsion dans le corps, créée par les chaines musculaires le plus souvent.

Souvent on attribue ça à un problème podale et on pose des semelles orthopédiques.

Le problème est généralement plus complexe que ça.

Un trouble podale créera un déséquilibre au niveau du bassin qui créera à son tour un phénomène de torsion dans la colonne est donc potentiellement une scoliose. L’enfant peut alors tout à fait s’adapter à ce phénomène de torsion.

Qu’en est-il lors de la pose un appareil dentaire à un enfant en pleine croissance ? Des tensions vont être mise dans le crâne qui va se retentir sur les cervicales et donc créer un phénomène de torsion dans les dorsales et donc potentiellement une scoliose.

Il faut savoir qu’il est plus facile de s’adapter à un trouble podale car le bassin peut adapter beaucoup de tensions, mais il est beaucoup plus difficile de s’adapter à de fortes tensions crâniennes.

Imaginez si l’enfant présente un trouble podale et des fortes tensions crâniennes liés à l’orthodontie, c’est souvent lorsque ces 2 phénomènes sont présents que l’on retrouve les scolioses les plus importantes.

  • D’où l’intérêt de travailler en collaboration avec l’ostéopathe et le podologue afin de minimiser l’évolution potentielle de la scoliose.
chloé charpentier osteopathe juan les pins antibes vence ostéopathie cranienne orthondie
3.    Quel est l’intérêt de l’ostéopathie en cas de travail d’orthodontie ?

L’ostéopathie avant le début du traitement d’orthodontie

Il est intéressant d’effectuer un travail avant la pose des bagues tout simplement pour l’équilibre général des muscles et des articulations.

Par exemple si votre enfant a déjà un souci de dos ou de mâchoire, ne serait-ce qu’à une articulation (bâillement trop fort, douleur en mangeant…) en mettant un appareil dentaire, des tensions vont se rajouter au problème déjà existant.

Cela permet de rééquilibrer le crâne et la mâchoire pour que l’orthodontiste travail sur un terrain neutre et ne travaille pas sur des dents qui sont dans un tel position car le crâne est déséquilibré.

L’ostéopathie pendant le traitement

Le traitement d’orthodontie est un traitement considéré comme traumatique. Pour bouger les dents de vos enfants, l’appareil affaiblit l’enracinement des dents dans les gencives.

Si nous acceptons l’idée d’un crâne constitué de pièces articulées et mobiles, il est évident que la pose de tout appareillage de contrainte rigidifie altère le fonctionnement du système crânien et par son intermédiaire, la mobilité de toutes les structures du corps. Vence

Le corps humain est un ensemble de muscles, de ligaments, de fascias reliés entre eux de tel façon à ce que si l’on tire sur une corde d’un côté, toutes les autres cordes doivent s’adapter pour rééquilibrer le pantin. Or les tensions importantes créées par les bagues pour faire bouger les dents tirent sur tous les fascias du crâne et donc mettent des tensions dans le crâne (c’est notamment là que l’on ressent les maux de tête). Elles tirent ensuite sur les muscles du cou (on ressent alors les 1ères douleurs cervicales) et ainsi de suite.

L’ostéopathe, en travaillant sur les tensions que crée l’appareil dentaire sur le crâne, permettra à votre enfant de s’adapter au mieux aux tensions subies.

Le travail d’un ostéopathe à la fin du traitement

Cela fait 3 ans que des tensions importantes sont faites sur les dents et donc sur le crâne de votre. Enlever l’appareil revient à relâcher les fils d’un coup ce qui peut également modifier des tensions dans votre corps. L’ostéopathe est alors là pour vérifier le bon équilibre de tous les fils.

chloé charpentier osteopathe juan les pins antibes vence

Le travail de l’ostéopathe optimise et accélère le traitement orthodontique (à condition que celui-ci travaille dans le sens de la physiologie posturale).

Dans mon cabinet situé au 8 avenue Dr. Fabre à Juan-les-pins Antibes ainsi que dans mon nouveau cabinet au 1 avenue Marcellin Maurel Vence, moi, Chloé Charpentier Ostéopathe D.O, j’ai la possibilité de déterminer si l’appareil crée un déséquilibre postural, et les troubles et tensions qu’il induit dans le corps et qui peuvent perturber votre enfant. Je pourrais alors travailler à diminuer ses tensions et rééquilibrer tout le corps pour éliminer toutes les douleurs et gênes que peut ressentir votre enfant à la suite de l’appareil.

 

Nota Bene : Collaboration entre ostéopathe et dentiste

L’ostéopathie peut aider à minimiser les conséquences d’une mauvaise occlusion. Cependant, aussi longtemps que les dents s’engrènent mal, les corrections ostéopathiques ne peuvent tenir longtemps et les problèmes (dos, muscles, articulations, tendons) reviennent. C’est pourquoi, une collaboration étroite entre dentiste et ostéopathe est nécessaire pour venir à bout d’un problème de dos ou de posture dont l’origine est une mauvaise occlusion

 

Chloé Charpentier Ostéopathe D.O Antibes Juan-les-pins – Vence