Enter your keyword

Ostéopathie et Diaphragme Thoracique

Chloé Charpentier Ostéopathe DO

Ostéopathie et Diaphragme Thoracique

Ostéopathie et Diaphragme Thoracique

chloé charpentier osteopathe juan les pins antibes vence

Ostéopathie et diaphragme thoracique

Le diaphragme est une cloison musculo-tendineuse en forme de coupole qui sépare l’abdomen du thorax. C’est le muscle moteur principal de la respiration, mais de par son anatomie, il a de nombreux autres rôles qui ont une importance capitale sur le bon fonctionnement du corps humain.

Contactez votre ostéopathe D.O Chloé Charpentier à Vence et Juan les pins/Antibes pour plus d’informations.
Anatomie du diaphragme

Le muscle principal de la respiration est le diaphragme thoracique. Le diaphragme thoracique sépare donc le tronc en deux parties :

  • Une supérieure, thoracique, avec le cœur et les poumons.
  • Une inférieure, abdominale, avec les organes digestifs.

Il se situe transversalement au niveau des dernières côtes, c’est-à-dire qu’il forme une coupole au-dessus de l’abdomen.

Il est perforé par différents trous pour livrer passage aux troncs veineux, lymphatiques et artériels, ainsi qu’à l’œsophage. Il agit comme une véritable pompe « la pompe thoraco-abdominale » ; celle-ci fonctionne environ 18 fois par minute jour et nuit ce qui fait près de 26 000 fois en 24 heures.

Une pompe thoraco-abdominale !?

Lors de l’inspiration d’air dans les poumons, la cage thoracique se gonfle, les côtes s’écartent, le diaphragme s’abaisse. A l’inverse, lors de l’expiration, le thorax se resserre, le diaphragme remonte.

Le changement de volume crée une alternance de pression, dépression. Cette alternance de pression provoque un appel d’air extérieur et donc l’air va pénétrer dans les poumons. Mais cela agit également sur les vaisseaux artériels, veineux et lymphatiques. En effet, l’alternance de pression permet de ramener le sang veineux (pauvre en oxygène) au cœur, qui est ensuite envoyé aux poumons.

Simultanément cette pression, par la contraction et le relâchement du diaphragme autour des vaisseaux, favorise le retour du sang (artériel et veineux), de la lymphe venant de presque tout le corps : des membres, de l’abdomen et de la moelle épinière. 

Le bon drainage du corps va donc dépendre de la bonne vigueur de la pompe c’est-à-dire du diaphragme. Cette physiologie intéresse particulièrement l’ostéopathe.

De plus, cette pompe agit directement sur les organes au-dessus et en-dessous du diaphragme (c’est à dire le système cardio-respiratoire, digestif, et indirectement génito-urinaire) en leur conférant une bonne souplesse tissulaire. En effet, le diaphragme a un rôle de brassage digestif en massant profondément nos organes ce qui permet d’aider à faire avancer le bol alimentaire. Il étire également les fascias pulmonaires.

Symptômes d’un mauvais fonctionnement du diaphragme
  • Sensation de crispation au niveau du plexus solaire ( = nœud dans le ventre), oppression, angoisse
  • Ballonnements, douleur intestinale ou troubles du transit à pression que le diaphragme tendu exerce sur l’estomac et le foie, mais également qui ne joue pas son rôle de pompe pour faire circuler
  • Tensions dans le cou et les trapèzes de par son innervation (C3/C4/C5)
  • Troubles du retour veineux notamment au niveau des jambes
Le rôle de l’ostéopathie ?

Le rôle de l’ostéopathe est de rétablir la mobilité, qu’il s’agisse d’une articulation, d’un muscle ou d’un viscère. Pour cela il procède à différents tests afin de déterminer quelles structures entrent en jeu. Il dispose d’un panel de techniques (tissulaires, fasciales, viscérales, articulaires…) afin de redonner de la souplesse et de la mobilité à la zone.

En ce qui concerne le diaphragme des techniques directes sur le muscle et à distance sur les éléments environnants pourront être effectuées.

Vous ne viendrez sûrement pas voir votre ostéopathe en lui disant « j’ai un problème au diaphragme ». C’est lui au décours de son anamnèse (série de questions), de ses tests et en fonction du motif de consultation qui déterminera si oui ou non un travail sur cette zone est nécessaire. Sachant que de nos jours nous sommes tous plus ou moins stressés et que ce muscle est mis à rude épreuve !

Pour ce faire, la main de l’ostéopathe décèle et lève les blocages structurels qui parfois restreignent énormément son action notamment en libérant les différentes insertions de ce muscle et en redonnant une dynamique de la cage thoracique dont le sternum.

Il va utiliser des techniques spécifiques pour équilibrer le caisson thoracique (cavité) et le caisson abdominal afin de faciliter les échanges et favoriser l’amplitude respiratoire.

Il va également vérifier les vertèbres en rapport avec le diaphragme, toujours pour un meilleur fonctionnement, une meilleure mobilité du diaphragme.

Travailler sur son diaphragme

Appliquez-vous chaque jour à prendre quelques minutes à respirer profondément, en prenant conscience de votre corps et des effets produits : le ventre qui se gonfle et se creuse, les côtes qui s’élèvent et s’écartent, éventuellement la chaleur qui peut s’en dégager… Sentez peu à peu que votre souffle s’allonge, votre respiration est plus fluide. Pensez également à détendre chaque partie de votre corps, chaque petit muscle, en partant du visage, des épaules, puis des bras, pour descendre lentement jusqu’au moindre orteil des pieds.

N’oublions pas que 20 minutes de respiration profonde par jour fait sécréter des endorphines, qui sont des hormones du bien-être.

Retrouver une telle respiration permet de détendre son diaphragme et de mieux maîtriser son stress.

Chloé Charpentier Ostéopathe Ostéopathe Juan les Pins Juan les Pins Vence Vence

Libération de la mobilité latérale de la cage thoracique

Placez vos mains sur les côtés de votre cage thoracique. Main gauche à gauche et main droite à droite.

A l’inspiration, sentez votre poitrine se gonfler et vos côtes bouger (respiration latérale). A l’expiration, appuyez avec vos mains pour forcer l’abaissement de vos côtes. Cet exercice libère la mobilité latérale de la cage thoracique.

Massage pour détendre l’abdomen

Massez votre abdomen en faisant des petites rotations dans le sens des aiguilles d’une montre et en insistant sur les zones douloureuses. Progressez en spirale en partant du nombril afin de masser tout le ventre.

A ne pas faire plus de 15min et maximum 3 fois par jour car il y a un risque de sur-inflammation du système digestif si cela est réalisé trop fort et/ou trop souvent.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre ostéopathe Chloé Charpentier à Vence et Juan-les-Pins pour de plus amples conseils.
Conclusion

Le diaphragme est le muscle principal de la respiration, savoir l’utiliser correctement, aboutit à une meilleure santé, soit une homéostasie retrouvée (c’est un processus physiologique permettant de maintenir certaines constantes du milieu intérieur de l’organisme).

Il permet d’évacuer le stress si on prend le temps de faire quelques exercices de respirations profondes, lentes et complètes associées à une alimentation équilibrée et à une activité physique régulière. 

Pour plus d’informations ou toute prise de rendez-vous, n’hésitez pas à demander conseil à votre ostéopathe D.O Chloé Charpentier, recevant au cabinet à Vence et Juan-les-pins/Antibes.
Chloé Charpentier Ostéopathe D.O Vence – Juan les pins Antibes